Au jour le jour...
printemps 2011
 Au jour le jour
Lundi 6 juin 2011.

AADans la bâtisse appelée Porte Monumentale, avec Yves Ogier, nous occuperons chacun une pièce située l’une sur l’autre, reliées par un escalier en colimaçon. Voici l’affiche de l’exposition, que nous avons réalisée avec Yves jeudi dernier ainsi que le texte diffusé pour l’occasion:

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Le temps d’une quinzaine, Yves Ogier et Jean-Luc Boiré installent peintures et dessins dans les deux salles d’exposition de la Porte Monumentale de Chabeuil. Ces deux artistes ont en commun, outre une approche figurative du réel, un travail en lien avec la nature.

Yves Ogier, dans un subtil jeu d’impressions basé sur la lumière, tente de restituer dans ses tableaux des sentiments ressentis au coeur de la nature. Dans la solitude de son atelier, il réalise ses paysages d’imagination, leur confèrant une forte charge émotionnelle.

Jean-Luc Boiré poursuit son travail sur le temps et présente des lavis, pour la plupart des natures mortes de végétaux desséchés, fruits d’une observation « sur le vif » et méticuleuse. Ses dessins de grand format tentent de donner rythme et musicalité à la salle d’exposition.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Samedi 4 juin 2011.

aaaDepuis le 10 mai, je suis dans les préparatifs d’une exposition qui se tiendra durant les quinze premiers jours de juillet à Chabeuil – Drôme, dans une salle de la porte monumentale de la ville. J’ai décidé d’expérimenter : les travaux que j’exposerai seront réalisés pour cette salle, ses dimensions, sa luminosité, sa circulation.

AAACe dessin fait partie de la série en projet, lavis sur papiers de soie, marouflés sur papier kraft. Essentiellement à partir de végétaux desséchés comme modèles, je travaille le rythme d’une composition  de 12 dessins de petits, moyens et grands formats.

Dimanche 1er mai 2011.

aaa Sollicité par Les Constructeurs ( collectif valentinois de constructeurs de décors ), pendant deux semaines j’ai collaboré à la réalisation d’un décor de théâtre de marionnettes. Sous la direction de la scénographe Kristelle Paré, le travail a consisté à patiner des cadres de fenêtres, portes et persiennes, pour l’adaptation d’un livre de Carole Martinez, COEUR COUSU, par la compagnie ARNICA de Bourg en Bresse.
aaa

Dimanche 17 avril 2011.

aaaPetite virée dans le Vercors : destination Léoncel et l’Abbaye cistercienne qui y a été bâtie, au cœur des montagnes, il y a mille ans.De modestes dimensions, l’abbaye est massive, mais harmonieusement proportionnée. Construite avec la pierre grise des montagnes environnantes, son toit de tuiles roses et arrondies lui donne un petit air méridional. En ce jour très ensoleillé l‘intérieur est lumineux – dominante blanc écru, murs patinés par le temps.


Lundi 11 avril 2011.

aaaDessiné à plusieurs reprises ces derniers temps, j’ai suffisamment en tête ce motif pour tenter de le dessiner à la lueur de la flamme d’une bougie. Sans doute influencé par de longues années à réaliser des illustrations, c’est souvent lors de lectures que me viennent les idées qui donneront naissance à peintures et dessins. Gaston Bachelard a durant vingt ans écrit des livres sur la Rêverie et c’est en lisant de cet auteur « la flamme d’une chandelle », paru en 1961, que me vient l’idée de ce travail.


Samedi 26 mars 2011.

aaaHeureux habitants de la Drôme… nous avons la grande chance de voir arriver, chaque printemps, le Festival d’Un Jour, organisé par l’Equipée et consacré au film d’animation. Une journée durant, on ne sait plus où donner de la tête, tellement le programme est truffé de belles, insolites… et gratuites ! projections.« Les idées sont des succédanés des chagrins ». Phrase dont l’auteur est Marcel Proust, entendue à la radio et qui retient mon attention. Je pourrais difficilement expliquer pourquoi, mais elle me paraît tout à fait juste.


Au jour le jour...